Salarié(e)

Le Congé Individuel de formation - CIF

 

De quoi s'agit-il ?

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est un congé qui permet à toute personne qui travaille de suivre, au cours de sa vie professionnelle, des actions de formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir.

Le salarié peut aussi utiliser le CIF pour préparer et passer un examen.

Le CIF est à l'initiative du salarié et s'effectue indépendamment des actions de formation prévues par le plan de formation de l'entreprise.

 

Pourquoi s'engager dans un CIF ?

  • Pour accéder à un niveau supérieur de qualification via une formation longue
  • Pour se perfectionner et évoluer dans son métier
  • Pour changer de profession ou de secteur d'activité

 

Qui est concerné ?

  • Les salariés du secteur privé en CDI justifiant d'une activité professionnelle de 2 ans (consécutifs ou non), dont une année dans l'entreprise actuelle. NB : pour les entreprises artisanales de moins de 10 salariés, la période requise est de 36 mois.
  • Les titulaires ou anciens titulaires d'un CDD justifiant de 24 mois d'activité salariée au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs ou non au cours des 12 derniers mois (ou de 6 mois d'activité salariée au cours des 22 mois précédents la fin du dernier contrat de travail).

 

Quelle est la durée du CIF ?

La prise en charge du CIF est d'une année maximum pour les formations à temps complet ou de 1200 heures pour les formations à temps partiel. La durée minimale d'un CIF est de 30 heures, néanmoins le CIF a pour vocation de permettre la mise en oeuvre de projets nécessitant une formation longue.

La formation peut se dérouler en plusieurs temps, sur une durée de 3 ans maximum.

 

Qui prend en charge le congé individuel de formation ?

Le financement du CIF est assuré par des organismes paritaires agréés par l'Etat :

  • Le FONGECIF, présent dans chaque région, ou dans certains cas.
  • L'OPACIF (organisme paritaire collecteur agréé pour le financement du congé individuel de formation) auquel l'entreprise verse ses contributions obligatoires pour la formation professionnelle continue.

Le salarié bénéficie pendant son CIF de la prise en charge de sa rémunération (entre 80 et 100 %), d'une prise en charge partielle de ses frais de formation, et sous certaines conditions, de la prise en charge de ses frais de transports et d'hébergement.

 

Quels sont les droits et obligations du salarié ?

Pendant le congé individuel de formation, le contrat de travail n'est pas rompu, mais suspendu. Le salarié doit donc justifier de sa présence en formation. A l'issue de la formation il réintègre son poste de travail ou un poste équivalent.

Le Droit Individuel à la formation - DIF

 

S'informer

Le DIF consiste en un crédit de 20 heures par an, plafonné à 120 heures maximum.

 

De quoi s'agit-il ?

Le droit individuel de formation (DIF) permet au salarié d'acquérir un crédit d'heures de formation. Il peut ensuite l'utiliser, en accord avec son entreprise, pour développer ses compétentes, réaliser un bilan de compétences ou entreprendre une démarche de VAE.

 

Pourquoi utiliser sont DIF ?

  • Pour développer ses compétences grâce à une action de formation limitée à 120 heures maximum.
  • Pour faire le point sur ses aptitudes et motivations par le biais d'un bilan de compétences.
  • Pour faire reconnaître ses compétences ou obtenir une certification par la validation des acquis de l'expérience (VAE).

 

Qui est concerné ?

Tous les salariés bénéficient du droit individuel à la formation :

  • Les salariés en CDI peuvent utiliser leur crédit d'heures de formation dès qu'ils comptent un an d'ancienneté dans l'entreprise.
  • Les salariés en CDD doivent justifier de 4 mois de travail au cours des 12 derniers mois, consécutifs ou non, dans une ou plusieurs entreprises.

 

Quelle est la durée du DIF ?

Chaque salarié acquiert un droit individuel à la formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.

Pour les salariés à temps partiel ou en CDD, les heures de DIF sont calculées au prorata du temps de travail.

 

Qui prend en charge les frais de formation ?

  • Pour les salariés en CDI, le DIF est financé sur le budget formation de l'entreprise. Si le DIF est réalisé pendant le temps de travail, la rémunération est maintenue par l'employeur. S'il est réalisé hors temps de travail, l'employeur verse une allocation de formation égale à 50 % de la rémunération nette.
  • Pour les salariés en CDD, le coût de la formation est pris en charge par le Fongecif qui rembourse également l'allocation de formation à l'employeur. NB : pour pouvoir bénéficier du DIF, la demande doit être effectuée pendant le contrat de travail.